Big Data, Ford se lance dans l’exploration et la combinaison de nouvelles sources de données

Frappé de plein fouet par la crise, le constructeur Ford a élaboré de nouveaux moyens pour s’en sortir, notamment en utilisant les outils du Big Data, en tant qu’outils du décisionnel et de l’analytique.

Ford a ainsi mis l’accent sur le pilotage de l’entreprise par les données. La firme a donc décidé d’explorer de nouvelles sources de données, aussi bien internes que provenant des utilisateurs et de les combiner.

Le but est de permettre une nouvelle analyse des données, donnant la possibilité d’élargir le champ des décisions, cela devant impacter positivement la performance de l’entreprise.

Selon John Ginder, responsable de l’analytique chez Ford,« nous reconnaissons que les volumes de données que nous générons en interne,via nos divisions business et aussi via nous activités de recherche automobile aussi bien que par le biais de l’univers de données de nos clients et sur Internet, toutes ces choses représentent d’énormes opportunités pour nous qui nécessiteront probablement de manager de nouvelles techniques pointues et plates-formes ».

De même,« notre équipe de recherche mène des expérimentationset nous essayons de combiner toutes ces différentes sources de données auxquelles nous avons accès […] Nous n’en sommes encore à explorer la partie émergée de l’iceberg ».

Par exemple, le constructeur utilise les données générées lors des processus de développement de ses produits et au sein des produits eux-mêmes, et envisage aussi d’analyser les données collectées par les sondes intégrées aux véhicules utilisés par ses clients.

John Ginder continue« Nous pensons qu’il y a un intérêt à collecter cette donnée et à mieux comprendre comment la voiture opère et comment le consommateur utilise les véhicules afin d’alimenter notre processus de conception pour optimiser l’expérience de conduite dans le futur ».

Les données non structurées sur Internet sont aussi très utiles pour les équipes commerciales et ont une valeur importante. En effet, toujours d’après John Ginder,« nous reconnaissons que la donnée sur l’Internet est potentiellement utile pour comprendre ce que recherchent nos clients ou nos clients potentiels, [et] ce que sont leurs comportements, analysant ainsi le ressenti sur les billets de blog, les commentaires et autres types de contenus sur Internet »

Encore qu’à un stade exploratoire dans sa démarche Big Data, Ford s’appuie sur des logiciels Open Source pour gérer ces flux importants de données, les analyser, les gérer, les stocker, à travers le Data Mining et le Text Mining (termes dont vous pourrez retrouver les définitions dans notre lexique spécial Data).

Pour devenir plus mature dans ce domaine, il sera nécessaire à Ford de recruter des spécialistes dans l’analyse de données, qui feront un choix optimal parmi toutes les données disponibles.

Source: http://www.zdnet.fr/actualites/big-data-ford-veut-explorer-et-combiner-de-nouvelles-sources-de-donnees-39773928.htm