Big Data, Open Data… Halte à l’amalgame!

Considéré comme LE défi informatique de notre décennie, le phénomène « Big Data » correspond à l’entreprise de numérisation de notre monde analogique. Ainsi, une quantité massive et volumineuse de données peut être désormais recherchée et traitée pour devenir informations. Le Big Data recouvre donc les technologies nécessaire pour exploiter instantanément des quantités importantes de données. Il faut alors passer au moment de la collecte de ces données puis à leur exploitation « si possible en temps réel pour adapter les réponses au contexte des clients » selon le blogueur Yann Le Tilly (http://transid.blogspot.fr). « Ainsi, la recherche et les publicités comportementales sur Internet, et les itinéraires optimisés dans les transports sont des services qui reposent sur cette notion de Big Data ».

Contrairement à Big Data, le phénomène Open Data est plus récent et est toujours en cours d’évolution. Selon le Livre Blanc, Open Data: quels enjeux et quelles opportunités pour l’entreprise?, sous l’initiative de bluenove, leader français des services d’open innovation, tout l’enjeu est de rendre les grandes quantités de données gouvernementales  aux citoyens.

Dans sa préface, en conclusion, « l’Open Data reste la solution la plus attractive pour gérer le “data déluge” actuel – une démarche qui favorise la transparence et une avancée vers une société plus équitable. En bref, un futur où plus de ‘Big Data’ signifie plus d’ ‘Open Data’ ».