Avec Big Data prédire l’avenir, c’est peut-être possible !

Introduisons l’analyse prédictive avec l’intervention de Augustin Huret, président et co-fondateur d’Hypercube « outil unique et exceptionnel d’intelligence artificielle »  l’institut Pasteur le considère comme la technologie d’analyse de données la plus aboutie au monde. Toute la masse de données du Big Data contribuera à des prévisions incroyablement précises.
Il s’agira d’envisager les opportunités et les menaces, de détecter des paiements frauduleux ou de prédire les comportements d’achat des clients.

 

L’analyse prédictive, ses étapes et ses domaines

L’analyse prédictive est une méthode composée par des techniques analytiques à partir des données du passé et du présent pour mettre en place des modèles pour prédire les comportements futurs.
Cette analyse apporte des raisonnements à partir de faits réels qui viennent alimenter une prise de décision humaine ou automatisée.

Ce type d’analyse permet de détecter les comportements d’achat. En effet, très souvent l’usage de l’analyse prédictive est tournée vers la relation client afin de cibler au mieux la clientèle, que ce soit dans le cadre d’actions marketing ou dans le but d’aboutir à une fidélisation.
Cette analyse est aussi utilisée pour détecter les fraudes et plus particulièrement  les risques potentiels, tels que les catastrophes naturelles, les crises financières et économiques ou des risques opérationnels. En effet, la crise financière étant redoutée par les entreprises, la gestion des risques prend beaucoup d’importance. La prise de décision stratégiques, la gouvernance et la responsabilité des dirigeants sont d’autant plus améliorées.

Elle est également présente dans le domaine de la médecine. En effet, avec une meilleure compréhension du génome humain, les chercheurs peuvent à présent proposer de nouvelles approches médicales concernant le diagnostic et la prise en charge de certaines maladies.
Seules les maladies liées à des anomalies chromosomiques, telles que la mucoviscidose ou le daltonisme, ou les maladies résultant de facteurs génétiques ou environnementaux, telles que l’asthme, sont désormais les plus « aisées » à diagnostiquer.
On parle alors de médecine prédictive, lorsque l’on est en mesure d’évaluer la probabilité qu’une maladie se déclenche chez une personne portant certains gènes, ou qu’un patient développe un symptôme en particulier.
Il est possible de prédire en fonction des caractéristiques génétiques d’un patient, quelles sont les molécules auxquelles il réagira le mieux, ou au contraire, celles qu’il faut éviter de lui prescrire. Cela favorisera une personnalisation du traitement.

 Quelques exemples :

  • Grâce aux modèles prédictifs un opérateur téléphonique est capable d’anticiper la résiliation d’un abonné, c’est une occasion de le devancer en lui faisant une nouvelle offre commerciale adaptée à son profil de consommation.
  • Il est même possible de prédire les déplacements des consommateurs grâce aux smartphones! Des chercheurs britanniques ont élaboré un algorithme qui prédit les déplacements d’une personne faisant usage de son téléphone mobile dans les 24h. Ce qui permettrait l’envoi de publicités en temps réel auprès d’un client à proximité d’un magasin.
  • Dans le monde des affaires les modèles prédictifs, par le biais d’historiques de données, peuvent identifier et prévenir risques et opportunités.
  • Les ressources humaines utilisent également les technologies d’analyse de données dans un souci d’amélioration des performances des employés, et détecter de hauts potentiels..

Critères d’ une bonne prédiction :

  • Affiner au maximum l’étude des faits passés et présents.
  • Les données doivent être accessibles et de qualité.
  • Mettre à jour ses modéles, les adapter aux changements.

Prenons Apple, avec l’iphone 5 dont la mise en vente officielle, prévue le 21 septembre prochain,  fait des vagues.

Un article de Rue89 a retenu notre intention. En effet, « le présentateur souligne que, les études ont montré que les possesseurs d’iPhone l’utilisent principalement pour photographier leur nourriture et partager ces photos avec leurs amis sur les réseaux sociaux pour se donner l’illusion d’une vie bien remplie. L’iPhone 5 de ce pastiche ressemble donc à un vulgaire Canon ou Nikon… »
Le profil des consommateurs évolue en même temps que les technologies. C’est un fait.
En conclusion, Apple a suivi à la lettre le modèle prédictif !

En parallèle, Augustin Huret souligne qu’il y a des limites à « cette puissance d’analyse ». Sa faculté de décortiquer chaque événement et d’obtenir des réponses tellement précises et directes, »risque [de nous] emprisonner dans des couloirs de décision ». L’analyse prédictive est là pour éclairer la décision humaine non pas pour la remplacer.
Nous vous proposons de lire « Fondation » d’Isaac Asimov, présentant une approche positive de l’analyse prédictive, ou bien de visionner « Total Recall« ou « Minority Report »  pour une approche plus pessimiste.

Pour en savoir plus: