Le Kenya est Open (Data)

Le mouvement Open Data touche le monde entier: l’Afrique n’y échappe pas. Le gouvernement Kenyan a maintenant un portail d’information Open Data qui a pour objectif de partager les informations nationales, de rendre les données et statistiques démographiques, gouvernementales, de développement et le niveau des dépenses publiques accessibles aux chercheurs, aux décideurs, mais aussi au grand public.

Une plateforme dédiée à l’innovation afin de générer de la valeur sur le plan économique et social et réaliser des économies. Avec la recherche, les services existants seront améliorés et de nouveaux services verront le jour, tout ça dans le but d’améliorer la vie des citoyens. On cherche la création de richesses et la création d’emploi.

En ouvrant ses données, le gouvernement permet de faciliter le processus de décision : les parlementaires, les organisations de la société civique, les décideurs et les citoyens ont ainsi une vision précise de la situation actuelle et des progrès réalisé. Les décisions qui doivent être prises seront donc plus pertinentes et adaptées aux besoins des citoyens puisque prises en connaissance de cause.

De plus, en libérant ses données, le Kenya montre sa volonté de transparence démocratique et de responsabilisation. Les bases de données présentent en détail les activités du gouvernement, les budgets et les résultats des travaux entrepris.

Actuellement, plus de 160 jeux de données sont disponibles et exploitables gratuitement sur la plateforme. Une entrée dans l’Open Data très positive, le mouvement se poursuit et s’étend, l’ouverture des données est au service du développement mondial !

Le mot de la fin du Ministre de l’Information et des Communications Kenyan, Samuel Poghisio : «En ouvrant au public ces données statistiques, le gouvernement kenyan attend des citoyens qu’ils aident et qu’ils contribuent à utiliser ces données pour le développement».

 

Source : http://blog.slateafrique.com/africa-tech/2011/07/11/opendata-le-kenya-lance-le-mouvement/

http://www.fondapol.org/politique-2-0/le-kenya-lance-son-portail-open-data/