Microsoft ou comment devenir l’homme le plus riche du monde en partant de l’Open Data

Tout a commencé en 1968, avec la rencontre entre Bill GATES et Paul ALLEN, qui fondèrent en 1972 avec Paul GILBERT leur première société nommée Traf-O-Data, spécialisée dans l’analyse des données du trafic routier.

L’objectif était de lire les données brutes des compteurs de trafic routier et créer des rapports utiles pour les ingénieurs étudiant la circulation routière.

En effet, les Etats et collectivités locales réalisent souvent des enquêtes de circulation avec des capteurs à tubes pneumatiques afin de comptabiliser le trafic. Il s’agit de capteurs faiblement intrusifs que l’on croise souvent sur nos routes capables de donner le nombre de véhicule ayant emprunté cette route (en faisant la distinction véhicule léger/poids lourd) et leur vitesse. Les tuyaux sont tendus au travers d’une route et attachés à l’aide de collier et de tire-fond. Le principe de fonctionnement est simple : les tuyaux transmettent des variations de pression d’air, provoquées par le passage des essieux des véhicules, vers des vannes ou détecteurs pneumatiques qui transforment ces variations de pression en signaux électriques. Ceux-ci sont orientés vers le circuit d’entrée du compteur électro-pneumatique qui va les filtrer, les dater et les comptabiliser.

Ces données collectées, sont cependant inutiles si non-exploitées. C’est pourquoi Traf-O-Data s’est lancé dans l’analyse de ces données.

Si la société n’a eu qu’un succès modeste et n’a généré que quelques milliers de dollars de revenus, elle est bien l’ancêtre d’un géant de l’informatique. En effet, lorsque l’État de Washington a offert les services de traitement de trafic, le duo Gates/Allen a pu se consacrer à d’autres projets. La contribution réelle de Traf-O-Data est l’expérience gagnée en matière de développement de logiciels informatiques. C’est grâce à leurs découvertes dans le domaine d’exploitation de données qu’en 1975 Traf-O-Data est renommée Micro-Soft pour Microcomputer-Software, et devient en 1976 Microsoft.

L’exploration des données publiques a démarré il y a bien longtemps, et si on ne peut promettre à toutes les entreprises se lançant dans l’exploitation des données un futur comme celui de Microsoft, on ne peut que leur souhaiter ! En étant créatifs sur la façon d’utiliser les données publiques, de nouveaux services apparaitront. Avec l’ouverture des données routières par exemple, les communautés pourraient engager des entreprises privées à traduire ces données et les exploiter afin d’ajuster les feux en fonction du nombre de passage ou encore d’améliorer les routes.

 

Sources: http://www.generation-nt.com/microsoft-30-ans-deja-actualite-8581.html

http://arb.developpez.com/histoire-microsoft-windows/#LI