Le Ministre de l’Education Nationale, Vincent Peillon, Adepte lui aussi de l’Open Data

En publiant sur le site de son ministère 17 rapports gardés « secrets » par son prédécesseur, Luc Chatel, Vincent Peillon confirme le mouvement lancé par Jean-Marc Ayrault dans la libéralisation des données publiques.

Ces rapports de 2011 des inspections générales traitent de différents sujets: de l’école maternelle aux internats d’excellence en passant par la formation ou le remplacement des enseignants. Le problème? Ces données sont plus au moins techniques et accessibles aux citoyens, les plus gros défauts de l’Open Data…

Mais avec cette publication, Vincent Peillon appuie la démarche de notre Premier Ministre vers une « République exemplaire » transparente et une démocratie participative en s’engageant à ce que « tous les citoyens [aient accès] à la connaissance collective » des statistiques concernant le système éducatif, selon Le Monde.

Le nouveau Ministère de l’Éducation n’a pas encore commenté ces rapports mais rappelle que d’autres publications devraient suivre avec une quarantaine de rapports, remontant jusqu’à l’année 2008, devraient être mis en ligne.