Entreprises Privées, ouvrez vos données!

On l’a vu, l‘ouverture des données publiques dans le cadre du mouvement open data ne concerne majoritairement pour le moment que les institutions publiques. Les entreprises privées sont encore sceptiques sur la mise à disposition de leurs données. Pourtant, les bénéfices pourraient être nombreux, surtout ceux concernant la gestion de la relation client.

Le premier avantage évident se rapporte à la « différentiation client », en proposant des services innovants. Comme l’explique, Guillaume Petit, consultant au sein de Orange Consulting,  » Il est ainsi imaginable de voir une société d’assurance ouvrir ses statistiques d’accident pour conseiller sur la sécurité d’un quartier ou la valeur réelle d’un bien ».

Aussi, la libéralisation de leurs données permettrait de construire une relation client-entreprise basée sur l’échange et la transparence de l’information, au détriment de l’information non maîtrisée.

De même, la qualité des produits et services délivrés serait améliorée. Ainsi, en comparant las bénéfices apportés par une mise à disposition pour et par tous des données à ceux qu’ont pu tirer les entreprises en adoptant des systèmes d’exploitation open-source, « l’ensemble des entreprises bénéficierait presque immédiatement de l’amélioration de la qualité venant de l’ouverture » selon Bret Taylor, fondateur de friendfeed, agrégateur en temps réel qui consolide des mises à jour de médias sociaux, de réseaux sociaux, de blogues et d’autres sources RSS.

Les entreprises privées ont également tendance à croire que cette logique d’ouverture aux données privées va à l’encontre de la logique commerciale. Or, en ouvrant les API (Application Programming Interface), qui permettent l‘interaction des programmes les uns avec les autres, gratuitement pour créer autour de soi un écosystème de services, « l’entreprise se procure un retour sur investissement notable » (Guillaume Petit). Exemple intéressant cité toujours par Guillaume Petit, celui d’Amazon, qui dès 2005 a ouvert gratuitement l’accès à sa base de données de produits culturels autorisant une multitude de services marchands ou non à « taper » dans sa base et multipliant ainsi les canaux de vente et les débouchés.

Pour résumer, l’Open Data pour les entreprises privées est un moyen de se différencier, de construire une nouvelle relation client-entreprise et d’y donner une nouvelle place au consommateur, d’améliorer son offre de services et la qualité de celle-ci et d’augmenter son potentiel de clients.

Entreprises, n’attendez plus et ouvrez donc vos données!