Open Data-Environnement, un couple gagnant

Il est indéniable que certaines données dans les politiques d’ouverture des données publiques des administrations sont favorisées, exposées en plus grand nombre.  C’est le cas des données environnementales qui sont les données pertinentes à l’étude de l’environnement mises en libre accès et que chacun est libre de réutiliser et redistribuer. Elles peuvent comprendre les données appartenant au domaine public, soit celles des administrations que celles qui ont été mises à disposition en vertu d’une licence libre, d’après L’Open Knowledge Foundation. Ce sont par exemple les data relatives à la qualité de l’air, de l’eau, de la biodiversité… Un seul exemple, sur data publica, celles-ci représentent les troisièmes types de données les plus « divulguées » en étant à l’heure d’aujourd’hui déjà 1448!

Pourquoi un tel engouement? C’est simple, pour les acteurs « libérateurs » de données, ce ne sont pas des données « sensibles », « à risque » dans le sens où celles-ci ne peuvent être utilisées comme critique de l’action publique. Bizarrement, il n’est encore que très peu trouvable des données sur les dépenses publiques de chaque secteur par exemple… Coïncidence? On ne croit pas!

Et puis, il faut dire, c’est un sujet très à la mode et en vogue en ce moment. On entend en effet parler à tort et à travers de développement durable, d’écologie… Autant faire bien et surfer sur cette tendance! Ainsi, c’est une aubaine pour les développeurs d’applications qui peuvent donc réutiliser ces données pour créer des applications citoyennes qui plaisent donc au grand public puisque étant un sujet « trendy »! Ils ont alors la quasi-certitude de l’utilisation de leurs applications comme celles des arbres remarquables de Paris ou Promenade au Thabor qui permet de tout savoir sur les variétés d’arbres et les points remarquables du parc du Thabor à Rennes. Seul hic pour eux, les retombées économiques… En effet, qui dit Open Data dit données gratuites, dit application gratuite…!

L’Open Knowledge Foundation, association à but non lucratif fondée au Royaume-Uni en 2004  dont le but est de promouvoir la culture libre dans des domaines et secteurs d’activité variés (science, environnement, éducation…) produisant des données ouvertes, a voulu faire sienne cette vague et a eu l’idée de créer une section dédiée à l’environnement. Plusieurs objectifs sont fixés comme ceux, à court terme, de créer et maintenir une liste de bases de données accessibles au public de l’environnement, créer une liste de groupes de recherche, d’organisations concernés et les lier, trouver des outils pour analyser toutes les données et représenter (data visualisations calling!) ces données ouvertes ou enquêter sur les législations et les différentes politiques selon les pays concernant ce domaine pour à plus long terme, après une uniformisation des formats de toutes ces données, arriver au développement d’une application Web pour aider à explorer toutes ces data.

Certains travaux sont en cours actuellement, notamment concernant l’aperçu des données environnementales dans le droit et la politique, sur les paquets étiquetés « environnement » ou bien encore sur la liste des fournisseurs et des logiciels pour ces données et des groupes de recherche sur l’environnement, et tout le monde peut y contribuer. N’hésitez donc pas que vous soyez un écocitoyen averti ou simple citoyen en quête de tendance!

 

Sources: http://www.okfn.org

http://wiki.okfn.org/Open_Environmental_Data