L’Open Data ouvre de nouvelles portes au tourisme français

L’ouverture des données publiques touche particulièrement le monde du tourisme, le début d’une nouvelle ère ? C’est ce que pense Isabelle Brémond, directrice du Comité Départemental Tourisme 13. Elle parle d’un vrai changement de mentalité chez les acteurs du tourisme. L’ouverture des données publiques est la possibilité de diffuser en masse des informations qui n’étaient auparavant que gérées. Dans le passé, les données d’informations touristiques qualifiées étaient conservées par leurs propriétaires ; aves l’Open Data, il y a une possibilité de diffuser l’information, et de la réutiliser, elle sera donc enrichie et bénéfique pour l’ensemble du territoire. Grâce à cette diffusion, les institutions touristiques pourront capter de nouveaux visiteurs, de nouveaux partenariats pourront être signés entre professionnels du privé et du public. Cela signifie plus de transparence, d’échanges, de mutualisation entre les acteurs pour enrichir les données touristiques.

L’Open Data n’est pas un effet de mode, c’est un mouvement qui est lancé et qui ne va pas reculer. C’est un nouveau moyen de gérer la quantité grandissante de données et de les diffuser afin qu’elles soient accessible à tous.

De plus en plus de collectivités, qu’elles soient départementales ou régionales découvrent « l’Open Data Tourisme » et des plateformes naissent petit à petit. Les données publiques y sont diffusées et des infographies y sont présentées. Le but étant d’améliorer durablement la visibilité touristique du territoire en touchant le plus large public possible.

Un exemple concret dans les Bouches-du-Rhône qui rejoins la tendance Open Data en créant data.visitprovence.com. Sur le site, « il est désormais possible de consulter et de télécharger nombre de données, comme la liste des hôtels, restaurants, sites culturels, parcs de loisirs, manifestations, parkings pour autocars ou camping-cars, locations de vacances Gîtes de France ou Clévacances… »

Toutes les informations contenues dans le Système d’Information Touristique du département y sont accessibles, téléchargeables gratuitement et modifiables ou exploitables pour un développeur d’applications par exemple.

D’autres comme la Loire-Atlantique, la Gironde et la Saône et Loire sont déjà inscrit dans le mouvement Open Data. L’ouverture des données dans le tourisme est un moyen de rendre plus visible les richesses du territoire français. Leur accessibilité va permettre la création d’applications innovantes capables de donner de nouvelles ambitions au tourisme français.