Open Data, la question des entreprises

 

Le courant Open Data a été initié dans le secteur public. Les gouvernements ont exprimé leur désir de transparence en libérant les données publiques afin qu’elles soient disponibles pour les administrations et les usagers. Permettre leur réutilisation, c’est faire un pas vers une démocratie transparente, c’est favoriser l’innovation et les services !

Si les initiatives Open Data sont une réussite, elles sont à ce jour pour la plupart lancées par les administrations publiques. Le monde de l’entreprise se questionne sur ce mouvement d’ouverture et sur sa participation à celui-ci. L’ouverture des données concerne-t-elle mon entreprise?  Va-t-elle vraiment être moteur d’innovations ? Quelles opportunités commerciales vont être créées en libérant les données pour les utilisateurs, les clients, les consommateurs ?

Le mouvement Open Data est en marche, et les entreprises ont tout intérêt à y être préparées. Il ne faut pas se faire dépasser par ce courant, mais en être un initiateur : l’ouverture des données est un fait, une volonté de la société, il paraît difficile d’échapper au phénomène Open Data. Il vaut donc mieux percevoir cette tendance comme une opportunité, une occasion de s’améliorer plutôt qu’une menace.

Les entreprises possèdent un très grand nombre de données, cependant elles ne sont pas exploitées à leur maximum :

–        Les chiffres de l’entreprise, ses résultats, le nombre et la qualification de ses employés… Ces données, en étant libérées, montreraient la transparence des activités de la société, ce qui inspire confiance  aux consommateurs, mais aussi aux actionnaires et aux investisseurs.

–        Les données issues de la chaine de production : combien l’entreprise produit par jour, les flux, les transports… Avoir ces données accessibles et visibles pourrait permettre une meilleure vision globale du fonctionnement et ainsi augmenter la productivité de l’entreprise, et la compétitivité étant donné l’accès au fonctionnement de tous.

–        Les données personnelles des consommateurs qu’elle détient. Sans pour autant divulguer les coordonnées des clients, diffuser le panel des clients à qui elle s’adresse. Il serait alors possible de cibler au mieux leurs besoins.

Les entreprises doivent donc recenser l’ensemble de leurs données, les analyser et en réaliser une cartographie, afin de déterminer les données à libérer.

En croisant ses données avec un jeu de données d’une autre, une entreprise va pouvoir créer des produits et services innovants, profitables aux consommateurs. Des partenariats pourront être réalisés. L’entreprise gagnera ainsi l’image d’une entreprise « ouverte », positive auprès des citoyens et des institutions Open Data. En plus de l’enjeu de notoriété, les entreprises gagneront en productivité et compétitivité.

Il est grand temps de suivre l’exemple de la SNCF et de la RATP et de réfléchir à une stratégie Open Data pour le futur de l’entreprise.