Cochrane

Les femmes en âge de procréer libèrent généralement un ovule environ une fois par mois. L’ovaire fait passer un ovule de l’intérieur de l’ovaire à sa surface en créant une vésicule ou un espace rempli de liquide autour de l’ovule en développement. Lorsque la vésicule (ou kyste) atteint la surface de l’ovaire, elle éclate et libère l’ovule dans la cavité abdominale. Après cela, la vésicule peut se transformer en un autre type de kyste, qui produit une hormone (la progestérone) qui favorise le développement de la grossesse. La plupart de ces kystes disparaissent sans problème. Parfois, cependant, les kystes grossissent ou deviennent douloureux ; d’autres peuvent rester pendant des mois. Il y a plusieurs décennies, les professionnels de la santé ont appris que les femmes prenant des pilules contraceptives avaient moins de kystes, car les pilules empêchent généralement la libération d’un ovule. Sur la base de ce fait, de nombreux cliniciens ont commencé à traiter ces kystes avec des pilules contraceptives pour les faire disparaître plus rapidement.

En mars 2014, nous avons effectué une recherche informatique de tous les essais contrôlés randomisés qui étudiaient l’utilisation de pilules contraceptives pour traiter ces kystes bénins (également appelés fonctionnels). Nous avons écrit aux chercheurs pour trouver d’autres essais. Nous avons trouvé huit essais provenant de quatre pays ; ils incluaient 686 femmes. Trois essais concernaient des femmes recevant des médicaments pour les aider à tomber enceintes. Les cinq autres portaient sur des femmes ayant développé des kystes sans traitement de fertilité. Dans aucun de ces essais, les contraceptifs oraux n’ont aidé à faire disparaître les kystes plus rapidement. Les pilules contraceptives ne doivent donc pas être utilisées à cette fin. Une meilleure approche consiste à attendre deux ou trois mois pour que les kystes disparaissent d’eux-mêmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.