Comment mettre au rebut un chauffe-eau

Il y a deux principaux types de chauffe-eau que je trouve sur une base régulière, le gaz et l’électrique.

Le chauffe-eau au gaz à mettre au rebut

Les chauffe-eau au gaz sont généralement d’assez bons articles à mettre au rebut. J’en trouve assez souvent, et je suis heureux quand c’est le cas.

Ils sont un appareil ménager, et sont classés dans la catégorie des articles en fer léger/effondrés/métaux mixtes/étain quand ils sont entiers. Mais, il y a généralement une quantité décente de ferraille non ferreuse que vous devriez d’abord être en mesure de retirer.

À la partie du capuchon de l’appareil de chauffage, il peut y avoir un ou deux tuyaux en cuivre qui dépassent, ou éventuellement un connecteur en laiton. Avec un aimant, vérifiez s’ils sont en cuivre ou en laiton. S’il colle, alors le tuyau est en fer simple. Sinon, enlevez-les avec une clé à pipe. S’ils sont trop corrodés pour être sortis, alors soit vous les cassez en frappant plusieurs fois avec un marteau, soit vous les coupez avec une scie à métaux.

Avec une clé à pipe, dévissez la valve qui sort du réservoir vers le haut. C’est un bâton de dépôt minéral, et dans mon expérience, c’est souvent du cuivre dans les modèles à gaz.

Chaque chauffe-eau à gaz a un régulateur de gaz qui est placé près de la base du réservoir. Ceux-ci sont faits d’une combinaison de laiton et de zinc/aluminium moulé et ont quelques boutons en laiton sur eux.

Mon yard a un prix spécial pour ces régulateurs de gaz (vous trouvez aussi alors sur les grils de gaz de rebut et les fours et les poêles de rebut) et ils valent la peine d’être tirés car ils valent au moins 2x le prix du broyat, jusqu’à 4x l’acier de broyage. Ils sont chers à remplacer, donc ils peuvent valoir la peine d’être revendus si vous avez le savoir-faire. Un exemple de régulateur est illustré à gauche, et vous pouvez voir qu’il a beaucoup de valeur, presque 1/3 du prix d’un nouveau chauffage !

Pour retirer ces régulateurs de gaz rapidement, il suffit de quelques coups lourds avec un marteau de forgeron.

Le chauffe-eau électrique de rebut
Le chauffe-eau électrique est moins communément trouvé dans mon expérience, mais bon pour la ferraille non moins!

Les chauffe-eau électriques n’ont pas de régulateurs de gaz, car ils n’ont pas d’utilisation de gaz. (duh.) Mais, les chauffe-eau électriques utilisent des éléments chauffants pour chauffer l’eau au lieu du gaz.

Les éléments chauffants électriques sont généralement constitués d’une gaine en cuivre zingué ou en acier inoxydable autour d’un fil nichrome. Ils sont situés à l’intérieur du chauffe-eau et doivent être retirés en démontant par des baies d’accès situées sur le côté de l’appareil.

Les chauffe-eau ont également ce qu’on appelle des « anodes » qui sont là dans le seul but de se faire corroder, empêchant ainsi le récipient en acier de se corroder (auto-sacrifice si vous voulez). Ces anodes sont souvent faites de magnésium/aluminium et seront très corrodées si vous essayez de les retirer. C’est ma préférence de ne même pas s’embêter.

DON’T’s

  • Ne vous embêtez pas à essayer de remplir ces derniers avec de l’eau afin de tromper les balances. Vous ne ferez qu’environ 30 $ de plus, et il est si facile d’attraper ce tour. Si vous êtes pris, votre ferrailleur va (ou devrait) porter plainte.
  • Ne laissez pas passer les raccords. Certains raccords en laiton peuvent être très corrodés, et peuvent donc être difficiles à distinguer, et/ou difficiles à enlever. Veillez à vérifier tous les raccords avec une lime. Et si vous n’arrivez pas à retirer les raccords avec une clé à pipe, je vous recommande de poser le radiateur sur le sol et de sortir votre marteau de forgeron. La plupart des raccords en laiton se briseront après quelques bons coups.
  • Ne vous faites pas prendre avec le pantalon baissé ! Certains chauffe-eau sont faits de métaux très précieux (cuivre, laiton, ect) plus souvent qu’autrement s’ils sont très vieux. N’oubliez pas de tout vérifier !
Bonne chance à la casse !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.