Lama de garde

Les lamas de garde peuvent se défendre contre les prédateurs de plusieurs façons. Les lamas sont instinctivement alertes et conscients de leur environnement, et peuvent attirer l’attention sur un intrus en émettant un cri d’alarme surprenant qui ressemble à une charnière rouillée. Ils peuvent marcher ou courir vers un intrus, le poursuivre, lui donner des coups de pied ou lui cracher dessus. D’autres peuvent se tenir à l’écart du groupe et observer l’intrus. Bien que les lamas soient connus pour tuer des prédateurs (tels que les coyotes), ils ne doivent pas être considérés comme des animaux d’attaque. Ils sont généralement efficaces contre les intrus isolés et non contre les meutes. Les lamas de garde sont plus courants dans les ranchs situés dans l’ouest des États-Unis, où les grands prédateurs, tels que le coyote, sont plus répandus. Cependant, tous les lamas ne gardent pas, et il ne faut pas supposer que parce que c’est un lama, il gardera.

Les recherches suggèrent que l’utilisation de plusieurs lamas de garde n’est pas aussi efficace qu’un seul. Les mâles multiples ont tendance à se lier entre eux, plutôt qu’avec le bétail, et peuvent ignorer le troupeau. Un mâle castré de deux ans se lie instinctivement avec ses nouvelles charges et est très efficace pour prévenir la prédation. Certains lamas semblent s’attacher plus rapidement aux moutons ou aux chèvres s’ils sont introduits juste avant l’agnelage. De nombreux producteurs de moutons et de chèvres indiquent qu’un lien spécial se développe rapidement entre les agneaux et leur lama de garde et que le lama est particulièrement protecteur des agneaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.