Le prix Nobel Le logo du prix Nobel

Inspire l’espoir d’un avenir meilleur

Barack H. Obama, 44e président des États-Unis, était au pouvoir depuis moins de huit mois lorsqu’il a reçu le prix Nobel de la paix 2009. Parmi les raisons qu’il a données, le comité Nobel a salué Obama pour ses « efforts extraordinaires pour renforcer la diplomatie internationale et la coopération entre les peuples ». L’accent a également été mis sur son soutien – en paroles et en actes – à la vision d’un monde exempt d’armes nucléaires.

Même avant l’élection, Obama avait prôné le dialogue et la coopération au-delà des clivages nationaux, ethniques, religieux et politiques. En tant que président, il a appelé à un nouveau départ dans les relations entre le monde musulman et l’Occident, sur la base d’intérêts communs, de compréhension et de respect mutuels. Conformément à une promesse qu’il avait faite pendant sa campagne électorale, il a mis en route un plan de retrait des forces d’occupation américaines d’Irak.

Au cours de sa première année au pouvoir, le président Obama s’est montré un solide porte-parole des droits de l’homme et de la démocratie, et un partisan constructif du travail effectué pour mettre en place des mesures efficaces pour lutter contre la crise climatique. Cela va dans le sens de son appel : « Le moment est venu pour nous tous d’assumer notre part de responsabilité dans une réponse globale aux défis mondiaux ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.