Qu’est-ce que « la main de Fatima » ?

Catégories:Art & Culture

José Luis Vázquez Borau – publié le 15/08/18

Amulette ou charme très répandu que beaucoup utilisent comme porte-bonheur ou accessoire sans en comprendre pleinement la signification.

Les découvertes archéologiques ont révélé que l’utilisation d’amulettes était une pratique courante parmi les anciennes cultures vivant dans les terres bibliques. Les amulettes sont, en gros, des objets enchantés que les gens utilisent pour se protéger du mal et des blessures, tout en portant chance, qui n’ont pas cessé d’être populaires à notre époque. L’une d’entre elles, utilisée surtout en pendentifs et en bracelets, est « la main de Jamsa », également connue sous le nom de « main de Fatima ».

Histoire de ce symbole

Jamsa est le mot pour « cinq », en arabe. L’utilisation de ce talisman est documentée depuis les temps anciens. Il est possible qu’il ait été incorporé dans les cultures méditerranéennes africaines et du Moyen-Orient comme une évocation du motif connu de « la main de Dieu », que l’on retrouve dans l’iconographie juive dès 244 dans les fresques de la synagogue de Dura Europos en Syrie. Il a ensuite été adopté par les Carthaginois car il était associé à la déesse Tanit, patronne de Carthage, puis transmis aux Berbères et aux Maghrébins (également appelés Africains romains). Ainsi, les cultures juives et arabes ont adopté la jamsa comme une influence extérieure.

Symbolisme de « la main de Fatima »

La jamsa est un symbole formé par une main à cinq doigts, avec le majeur juste au centre. Attachés au majeur, on trouve l’index et l’annulaire, qui sont un peu plus courts que le doigt central, mais partagent la même taille entre eux. Sur les côtés, on trouve deux pouces, également de la même taille, légèrement inclinés vers l’extérieur.

Le symbole ne provient pas directement de l’islam. Bien que dans le Coran la superstition soit interdite, les cinq piliers de l’islam sont souvent représentés par les cinq doigts de « la main de Fatima. » Le peuple juif l’a utilisé pour représenter le Pentateuque, les cinq livres de la Torah.

Ce symbole peut en fait avoir plus d’une signification pour ses adeptes, selon qu’il est placé vers le haut ou vers le bas. Vers le haut, qui est la position originale, indique la bénédiction ; il est également utilisé comme protection contre le « mauvais œil ». Lorsqu’il est pointé vers le bas, sa signification change puisqu’il comprend généralement « l’œil de Fatima » – également connu sous le nom d' »œil turc » – qui est généralement bleu et est censé attirer la chance.

Que signifie le nom de Fatima ?

Fatima az-Zahra (« la lumineuse », en arabe) était la fille de Mahomet, le prophète fondateur de l’islam. Elle est née à la Mecque le 27 juillet 604. On raconte que son mari Ali, un cousin du prophète, a amené une concubine dans sa maison pendant que Fatima préparait le dîner. On dit qu’elle a éprouvé une telle détresse et une telle douleur dans son cœur qu’elle n’a même pas réagi à sa douleur physique alors qu’elle se coupait et se brûlait la main. Ali réalisa son erreur et se consacra totalement à Fatima, selon l’histoire.

Utilisation de la « main de Fatima »

Les adeptes du judaïsme, de l’islam et certains chrétiens du Moyen-Orient semblent préserver le motif folklorique de la main appelé « jamsa », très probablement en référence à « la main de Dieu ». Ce qui, dans le passé, a pu être utilisé comme amulette, porte-bonheur ou talisman est aujourd’hui devenu davantage l’expression d’une foi monothéiste par les juifs et les musulmans, comme un rappel de Dieu et l’expression de leur désir de recevoir ses bénédictions et sa protection.

Dans la culture populaire, la jamsa est davantage un motif décoratif. Mais il y a des gens qui lui confèrent une valeur fétichiste et superstitieuse, un peu comme certaines personnes le feraient pour un fer à cheval ou une patte de lapin, croyant que ceux-ci leur porteront chance. Mais au-delà de cela, la jamsa n’a pas de signification néo-païenne chez les adeptes des religions monothéistes abrahamiques. Pour eux, la jamsa est simplement l’expression de leur désir de voir Dieu veiller sur eux, les bénir et les protéger. Comme une sorte d' »icône », toutes ces expressions ont comme référence ultime « la main de Dieu ».

L’utilisation de « la main de Fatima » comme amulette

Si nous ressentons le besoin d’une protection contre le mal et contre les puissances démoniaques, Dieu a quelque chose de bien mieux à offrir que des amulettes, comme nous le trouvons dans la Lettre aux Ephésiens 6 : 11,14-17 : « Revêtez-vous de toute l’armure de Dieu, afin de pouvoir résister aux ruses du diable. Tenez-vous donc debout, attachez à votre taille la ceinture de vérité, et revêtez la cuirasse de justice. Comme chaussures pour tes pieds, mets ce qui te rendra apte à proclamer l’Évangile de la paix. Avec tout cela, prends le bouclier de la foi, qui te permettra d’éteindre toutes les flèches enflammées du malin. Prenez le casque du salut, et l’épée de l’Esprit, qui est la parole de Dieu. »

Faire confiance aux amulettes, c’est cesser de faire confiance à la providence aimante de Dieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.