Troubles du Spectre Impulsif Compulsif

Les Troubles du Spectre Impulsif Compulsif (TSIC) abritent plusieurs affections neuropsychiatriques caractérisées par des comportements inappropriés dont le substrat physiopathologique central est lié à des impulsions inadaptées et/ou à une altération de leur mécanisme de contrôle. Les ICSD, qui comprennent le TDAH, le trouble obsessionnel-compulsif, le syndrome de Gilles de la Tourette, la toxicomanie, les troubles du contrôle des impulsions dans la maladie de Parkinson, les troubles alimentaires ou le jeu pathologique, représentent un très lourd fardeau pour nos sociétés. Chacun de ces TIDC est une entité nosologique caractérisée par des constructions et des symptômes cliniques spécifiques, révélant ainsi que le contrôle inadapté des impulsions peut se manifester à travers une constellation de différents processus psychologiques et comportementaux anormaux.
Cependant, les TIDC sont de plus en plus considérés comme représentant différentes manifestations comportementales de processus neurocomportementaux sous-jacents qui se chevauchent, ou endophénotypes, longtemps considérés comme se situant sur un continuum allant de l’impulsivité à la compulsivité. Pourtant, au-delà de la compréhension de la nature multiforme de l’impulsivité et de la compulsivité, des développements récents, tant au niveau psychologique qu’au niveau neuronal/cellulaire, ont remis en question la notion selon laquelle la première, caractérisée par la propension à répondre sans suffisamment de réflexion préalable ou l’incapacité à arrêter une réponse en cours, et la seconde, caractérisée par un comportement persévératif rigide et inadapté répétitif, représentent effectivement des entités qui ne se chevauchent pas. En effet, chaque ICSD est maintenant considéré comme une chimère de facettes spécifiques de l’impulsivité et de la compulsivité, dont la base neuronale sous-jacente dans les circuits corticostriataux, peut se chevaucher partiellement.
Un défi pour la recherche actuelle est d’entrer dans le domaine ou la médecine personnalisée pour les ICSD, qui repose sur l’identification et la compréhension, au niveau psychologique, comportemental et neuronal, de la façon dont les différentes facettes de l’impulsivité et de la compulsivité interagissent dans l’étiopathogénie et la sévérité des différents ICSD, offrant ainsi un cadre neuropsycologique transnologique dans lequel identifier leurs endophénotypes de vulnérabilité.
Ce sujet de recherche vise à offrir un état de l’art du domaine, en réunissant des experts internationaux de la recherche clinique et préclinique sur l’impulsivité et la compulsivité afin d’essayer de délimiter les processus neuropsychologiques centraux des troubles du contrôle des impulsions dans une approche translationnelle. L’accent sera mis sur la transition de l’impulsivité à la compulsivité et sur la contribution du renforcement négatif et des habitudes inadaptées au développement des troubles compulsifs.

Note importante : Toutes les contributions à ce sujet de recherche doivent s’inscrire dans le cadre de la section et de la revue auxquelles elles sont soumises, telles que définies dans leurs énoncés de mission. Frontiers se réserve le droit d’orienter un manuscrit hors champ vers une section ou une revue plus appropriée à tout stade de l’évaluation par les pairs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.